Une époque formidable

Nous vivons une époque formidable où la démocratie est reine, où le droit international protège tous les peuples vivants sur la planète.
Mais attention ! Ne jamais trop abuser de la démocratie et de la volonté des peuples… la populace ne sait pas ce qu'elle veut… elle doit être guidée ! Le pays dans lequel nous vivons, la France, patrie des droit de l'homme et de la grande Révolution que le monde entier nous envie, république démocratique exemplaire, nous montre la voie.



Un grand délinquant occupe les plus hautes fonctions de l'Etat et réalise avec ses sbires un programme ultra-libéral, qui s'il était soumis au jugement des citoyens serait vivement rejeté. Le gouvernement s'en donne à cœur joie, appuyant son argumentation politique sur les 82% d'électeurs qui auraient en 2001 plébiscités le candidat Chirac. Depuis, la bande des gouvernants a été désavouée par la population à de multiples reprises. Ce mécontentement s'est exprimé dans les urnes, deux tôles phénoménales, l'une sur l'autre. Mais plus important encore, ce ras-le-bol s'est exprimé dans la rue avec les chômeur-euse-s, précaires, " sans-papiers ", électricien-ne-s et gazier-e-s, chercheur-e-s, intermittent-e-s, salarié-e-s de la fonction publique, casseur-euse-s de pub. Face aux mécontentements de la rue, le gouvernement a choisi son mode de réponse : promesses démagogiques, violences policières, gaz et incarcérations. Le tout couronné par la phrase devenue doctrine : " C'est pas la rue qui gouverne ".

Désavoué dans la rue et dans les urnes, les oligarques suivent leur feuille de route idéologique : criminalisation des mouvements sociaux, expulsion de sans-papiers, privatisations, tout sécuritaire… Comme le disait si bien Margaret Tatcher " there is no alternative ".

En ce qui concerne le reste de la planète le temps est tout aussi radieux. L'Irak, où la torture est allègrement pratiquée par la plus grande démocratie du monde (elle même dirigée par des oligarques sans scrupules), reste occupé et le transfert de souveraineté n'est qu'un coup médiatique. Non loin de là, en Palestine occupée, un mur d'apartheid est érigé malgré l'interdiction de la Cour de justice internationale. La situation est également critique dans tous les pays soumis aux diktats de l'économie internationale : guerres, famines… Rendez-vous, vous êtes cernés par la démocratie, par le droit international. Dormez tranquille, des bandits vous gouvernent.


Eté 2004 - Joke A Dit !!! Editorial

* Sommaire - Haut de la page *