Réforme Sarkozy du CESEDA: RACISME d'ETAT !

Alors que le fameux et fumeux CPE villepiniste a été durement combattu et finalement abrogé, ce qui ne répondait qu'à une partie des revendications du mouvement de mars-avril 2006, c'est au tour de Sarkozy de proposer une loi scélérate. Comme si les deux mains droites de l'Etat se lançaient le défi stupide et faire passer les lois les plus réactionnaires et racistes possibles. Chacun de ces deux guignols est en tout cas dans son rôle : l'aristocrate de Villepin et sa lutte contre le chômage qui ne fait qu'aider le patronat à licencier d'un côté, et, l'autoritaire Sarkozy et ses méthodes vichystes de rafles et de déportations des individus " sans-papiers " de l'autre. Quand à la candidate à la candidature de " gôche ", elle cherche à doubler la droite par la droite… Si les médias se régalent avec la guéguerre dans laquelle s'affrontent les deux chefs de clans de la droite française et avec la molle opposition du PS, vu d'en bas de la pyramide c'est surtout la cohérence d'une politique réactionnaire et raciste qui saute aux yeux. Quand les uns s'attaquent au Code du travail, les autres verrouillent les maigres possibilités qu'ont les étrangers pour vivre simplement au " pays des droits de l'homme ".




Tout cela ne se fait pas sans anicroche. Au moment où le sinistre de l'Intérieur soumet sa loi au parlement, il part en tournée africaine pour en vanter les vertus discriminatoires. La réaction de s'est pas faite attendre. Manifestations à l'arrivée du ministre, accueilli aux cris de " Sarkozy : raciste ! " Et dans les conférences où les invités étaient triés sur le volet, Sarko s'est fait allumer par l'intelligentsia africaine. Ce n'est pas la première fois que ce genre d'aventure arrive aux dirigeants français, que ce soit en France ou ailleurs. Tout déplacement est désormais hautement sécurisé, l'écart entre les gouvernants et ceux qu'ils gouvernent se creuse… Les ministres se pavanent alors qu'ils représentent qu'eux-mêmes - faut-il rappeler que le parti dont Sarko est le président accumule les vestes électorales et sociales ? - tandis que ceux et celles qui essaient de tenter leur chance en occident s'écrasent sur des grillages aux portes de l'Europe, essuient des coups de feux, sont chassés, se noient dans des embarcations de fortunes. Cette planète est faite de frontières. Pour les rendre infranchissables on les " sécurise ", on y déploie l'armée et on y construit des murs… comme au bon vieux temps. Mais si l'histoire se rejoue, les puissants feraient bien de trembler : les murs entre lesquels on enferme les hommes et les femmes n'ont jamais tenu bien longtemps.

Eté 2006 - Joke A Dit !!! Editorial


* Sommaire - Haut de la page *